Le nanisme hypophysaire

Accueil » La santé » Le nanisme hypophysaire

Le nanisme hypophysaire du chien-loup de Saarloos est une affection rare que l’on peut observer chez le Berger Allemand et le chien d’ours de Carélie.
Elle est provoquée par une sécrétion inadaptée de l’hormone de croissance et entraîne un retard de croissance appelé nanisme hypophysaire ou nanisme “harmonieux”.

Temps estimé de lecture : 2 minutes

Symptômes de la maladie héréditaire

Les chiots atteints de nanisme hypophysaire semblent normaux à la naissance et le retard de croissance n’est visible qu’après quelques semaines de vie.
Cette affection se manifeste par un crétinisme ainsi qu’une persistance des dents de lait et du manteau fin du chiot. Également, une atrophie testiculaire et des anomalies du cycle de la femelle et parfois une persistance du canal artériel et un méga oesophage.
Elle peut être diagnostiquée par un dosage de l’hormone de croissance.
L’espérance de vie d’un individu atteint varie de 3 à 8 ans en moyenne..


Traitement du nanisme hypophysaire du chien-loup de Saarloos

Il n’existe aucun traitement du nanisme hypophysaire sans risque.
Pour autant, il est possible de supplémenter en hormones de croissance ou de stimuler la production d’hormones mais il peut y avoir des effets secondaires fâcheux.

Transmission de la maladie

Le nanisme hypophysaire du chien-loup de Saarloos est une maladie héréditaire selon un mode autosomal récessif.
Plus clairement : un individu atteint, au vu de ses affections, ne pourra évidemment pas reproduire. Les individus porteurs de la maladie ne se déterminent pas à l’œil nu. D’ailleurs, ils n’ont aucun symptôme, ce sont des chiens en bonne santé. Il ne faut pas accoupler 2 individus porteurs entre eux sinon des cas de chiots atteints (50%) seront produit.
Faire reproduire un individu porteur avec un individu sain ne présente aucun risque de voir naître des chiots atteints.
On en déduit donc qu’il est important de faire dépister au moins l’un des 2 individus du futur couple.

Dépistage du nanisme hypophysaire du chien-loup de Saarloos

Il existe plusieurs laboratoires qui effectuent les dépistages du nanisme hypophysaire (LABOKLIN, ANTAGENE, la SCC….et d’autres également). Les prélèvements peuvent être faits par un vétérinaire choisi par le propriétaire du chien . Aussi, ils seront impérativement réalisés et authentifiés par ce vétérinaire, sur des animaux identifiés (transpondeur ou tatouage) .

Source ABNF.fr


Les autres maladies héréditaires

Laisser un commentaire