Le LOF : est-il fiable ?

Accueil » Articles » Le LOF : est-il fiable ?

Le LOF signifie Livre des Origines Françaises. C’est un livre généalogique sur lequel figure les chiens de race inscrits au titre de la descendance. L’Etat Français a délégué la gestion du LOF à la SCC – Société Centrale Canine. La SCC est membre de la FCI – Fédération Cynologique Internationale.
Dans le cadre de la gestion du LOF, la SCC délivre un pédigree. Ce dernier affiche la généalogie du chien. Il certifie l’exactitude de ses origines.
Dit comme ça, le LOF inspire de prime abord confiance. Il pourrait faire penser à d’autres initiatives déjà en place dans d’autres secteurs tels que l’agro-alimentaire avec des labels de qualité tels que le Bio, Label Rouge, les Appellations d’origines contrôlées etc.
Mais qu’en est-il vraiment ? L’achat d’un chien de race inscrit au LOF garantit-il ses origines comme la SCC le prétend ?
Le LOF est-il fiable ?


Temps de lecture estimé : 17 minutes


Déclarations de l’éleveur à la SCC

Enregistrement au LOF

Lorsqu’un éleveur a réalisé une saillie, il doit la déclarer auprès de la SCC dans un délai maximum de 8 semaines (et payer à la SCC, la somme de 12€). L’éleveur précise l’identité du père et de la mère des futurs chiots en se référant notamment à leurs numéros d’identification (tatouage ou puce). Bien sûr, parmi les conditions à remplir pour que les futurs chiots puissent être inscrits au titre de la descendance dans le livre des origines, il y a celle de leurs parents qui doivent avoir été au préalable, enregistrés dans le livre des origines (parents LOF).

A la mise bas , l’éleveur a 2 semaines pour déclarer la naissance des chiots (et payer la somme de 34€ par chiot déclaré). En retour, l’éleveur recevra non pas un pédigree mais un certificat de naissance pour chaque chiot qu’il transmettra aux futurs propriétaires. Des pénalités de retard sont appliquées par la SCC pour tout manquement de transmission des informations dans les temps impartis.
Ce certificat de naissance ressemble en tout point au pédigree définitif puisqu’il fournit un arbre généalogique des ancêtres du chiot sur les 5 dernières générations.
Pour autant, le propriétaire du chiot n’est toujours pas en possession d’un chien de race inscrit au LOF ! C’est un chien de race, oui mais qui n’a pas été confirmé !


La Confirmation : une étape obligatoire du LOF

La confirmation est une étape obligatoire du LOF

Pour inscrire votre chien au LOF au titre de la descendance, il doit passer l’étape de la confirmation. La confirmation est un passage devant un juge qui ne pourra se dérouler qu’une fois la croissance du chiot terminée. Selon les races, la croissance est considérée terminée à partir de 10,12 ou 15 mois. La confirmation a lieu au cours d’une exposition canine ou lors de sessions organisées la veille d’une exposition canine. Il existe également des sessions de confirmations organisées dans les écoles vétérinaires. Le juge en charge de la confirmation validera si votre chien répond au Standard de sa race.

Réussite à la confirmation

Si votre chien réussit l’examen de confirmation, vous pourrez renvoyer le certificat de naissance de votre chien à la SCC. Cette dernière vous renverra en retour le pédigree définitif de votre chien. Comptez un délai moyen de 6 semaines (et contre paiement d’une somme de 27 €). Ça y est, votre chien est LOF ! Le Saint-Graal en main, votre chien est automatiquement autorisé à pouvoir reproduire à son tour (et là, je passe sur les questions de santé et de consanguinité qui devraient avoir tout autant d’importance dans la reproduction… Mais l’article serait beaucoup trop long et il s’agit ici de parler uniquement du LOF).

Echec à la confirmation

Pour les chiens qui ont échoué à la confirmation, ils ne pourront jamais prétendre à l’inscription définitive au LOF au titre de la descendance… Vous avez acheté un chien de race auprès d’un éleveur qui produit du LOF, mais votre chien n’aura pas son inscription définitive au LOF… Il n’est pas conforme au Standard de sa race selon le juge qui a examiné votre chien. Vous avez bien la possibilité de faire appel (et de payer la somme de 110€) afin de repasser non pas devant un mais trois juges. Cette « cour d’appel » ne vous donnera pas droit à la Cassation en cas de nouvel échec. La décision rendue par cette « cour suprême » est définitive. Vous n’êtes pas satisfait de cette situation ridicule où vous avez acheté un chien de race pur qui, au final n’en est pas un (sentiment perçu par leurs propriétaires) ? Et bien retournez-vous contre votre éleveur qui aurait mal fait son travail ! C’est mot pour mot ce que j’ai déjà entendu lors d’une session de confirmation par un juge au propriétaire du chien recalé. Ou pire, la recommandation de demander le remboursement de la moitié du prix du chiot…


Représentation du LOF dans la population canine Française

chien LOF

Les chiens de races confirmés ne représentent seulement que 5% de la population canine Française…

L’ activité « confirmation » représentait une somme de 1.415.707 € en 2013 pour la SCC, pesant ainsi près de 20% du chiffre d’affaire « tenue du livre généalogique », alors même que la confirmation, constat d’une conformité à un standard, ne représente pas un élément de fiabilisation des données généalogiques.

En se référant aux inscriptions annuelles au LOF, on peut estimer le pourcentage de chiens inscrits au livre des origines entre 20 et 25 % de la population canine Française, soit environ 1,5 millions.

Inscriptions au LOF
Source : Rapport n°13093-2 du CGAAER

En se référant au nombre annuel de confirmations par rapport aux nombre de chiens inscrits, on constate que le taux de transformation n’est que de 25% en moyenne. Ce qui situe le pourcentage de chiens inscrits et confirmés à uniquement 7,5 % de la population canine.

ratio Confirmation par rapport aux inscriptions au LOF
Source : Rapport n°13093-2 du CGAAER

On peut estimer que plus de 75 % des chiens produits en France sont issus de reproducteurs non LOF, ce qui relativise la place et l’importance du chien de race dans la population canine française !


Le LOF est-il fiable ?

Le LOF est-il fiable ?

Revenons maintenant à l’essentiel de cet article : le LOF est-il fiable ? Est-ce qu’un propriétaire de chien LOF à la garantie de ses origines ?

La réponse est clairement NON et c’est là tout le scandale du LOF.
En effet, le LOF est censé garantir l’exactitude des origines d’un chien de race pure. Cette garantie est clairement stipulée par la SCC elle-même sur sa page dédiée au LOF.

Un manque de rigueur de la SCC

Le manque de rigueur dénoncé dans la gestion du LOF est patent. Il est indispensable que la SCC, chargée de la tenue du livre généalogique mette en place des contrôles internes et des indicateurs pertinents permettant de garantir la fiabilité des données généalogiques. Il y a en effet, une insuffisance de contrôle aléatoire en élevage pour vérifier les déclarations de saillie, les déclarations de naissance, l’identité des parents.

Ce constat a déjà été fait dans le rapport n°13093-2 du CGAAER en février 2015 dont les chiffres donnés dans cet article sont issus.

Est-ce que les choses ont changé depuis ? Non… Lorsque je déclare une saillie auprès de la SCC, je n’ai jamais eu de contrôle. Je pourrais donc déclarer n’importe quel mâle pour peu que je possède son numéro d’immatriculation, personne ne viendra vérifier. Comme garantie des origines, on fait mieux quand même…

Les magouilles

Une éleveuse a démontré l’absence de contrôle de la SCC dans les déclarations de saillie. Comment ? en déclarant une saillie virtuelle et des chiots virtuels… Le père déclaré étant décédé un an avant la déclaration de saillie et la mère ayant été stérilisée 5 ans avant la soit-disant saillie (et je passe sur l’âge de la mère)…. et vous savez quoi ? Ben ça a marché ! Et tout ceci a été fait avec beaucoup d’humour : le nom donné au chiot virtuel était “Oh my god !” 🙂
C’est pas formidable le LOF ?

Le LOF n'est pas un gage de traçabilité
Exemple de pédigree faux

La SCC reconnaît le problème

Encore pire ! La SCC reconnaît elle-même le problème de fiabilité de son livre des origines ! En effet, au cours d’une interview d’André Varlet, Directeur des Relations Extérieures de la Société Centrale Canine, dans laquelle il présente les évolutions du LOF à venir, la SCC reconnait que 80% des reproducteurs actuels n’assurent pas une traçabilité complète !

Interview d’André Varlet, Directeur des Relations Extérieures de la Société Centrale Canine.


A 2’08mn, je cite : “le gros sujet, le sujet d’interrogation depuis longtemps, c’est la fiabilité par rapport aux origines mêmes. Qui est le père et qui est la mère”. Et de rajouter “20% des reproducteurs ont une traçabilité complète”. Autrement dit, le livre des origines géré par la SCC n’est pas fiable à 80%… CQFD. Et pour conclure, “pouvoir garantir enfin à l’avenir que le livre des origines Français soit parfaitement fiable à 99.9%”…

Enfin, la cerise sur le gâteau : “la compatibilité de filiation génétique est le seul moyen scientifique de s’assurer de la filiation”.
Ce n’est pas moi qui le dit mais bien la SCC elle-même dans son article intitulé : Certifier ses filiations.


L’identification génétique obligatoire

Prélèvement ADN chien pour inscription au LOF

La solution proposée par la SCC

Ca y est, c’est officiel, la SCC a trouvé l’arme imparrable pour rendre son LOF fiable !
L’identification génétique obligatoire des reproducteurs !
Dorénavant, à partir de 2023, plus aucune déclaration de saillie ne pourra être faite si les deux parents n’ont pas été au préalable identifiés génétiquement et leurs empreintes génétiques préalablement enregistrées (contre paiement de 10 euros par empreinte si elle a été faite dans un laboratoire autre que celui de la SCC).

Mais pas pour tout le monde…

En effet, des dérogations seront mises en place pour les races du Groupe 6 – Chiens courants, Chiens de recherche au Sang et Races Apparentées à l’exception du Beagle, du Dalmatien, du Chien de Rhodésie à crête dorsale et du Basset Hound. Egalement, les races patrimoniales à petit effectif (c’est à dire les races Françaises à moins de 1000 naissances annuelles en seront également dispensées)…

Allez… Disons-le carrément, la plupart des races Françaises passent au travers… Et notamment les chiens de chasse avec entre autres, les chiens utilisés en grande vénerie… Ben oui… Comment voulez-vous savoir qui est le père dans une meute qui peut dépasser la centaine de chiens ?
Les lobbys de la chasse sont toujours aussi puissants…

Equipage de chasse à courre de la Hardouinais à Merdrignac dans les côtes d'Armor.
Meute de 150 chiens. Equipage de chasse à courre de la Hardouinais à Merdrignac dans les côtes d’Armor.

L’ADN obligatoire : quel bénéfice pour l’éleveur ?

Le LOF : quels avantages ?

Selon la SCC

“En faisant identifier génétiquement chaque reproducteur, l’éleveur laisse la possibilité aux futurs acquéreurs de ses chiots de demander s’ils le souhaitent, une vérification de filiation avec les parents déclarés. L’ADN obligatoire pour les reproducteurs permet donc à tous les éleveurs LOF d’assurer aux futurs propriétaires des chiens, un maximum de transparence sur leur travail et de leur garantir des généalogies fiables”.

Dites-moi la SCC… Pouvez-vous nous dire statistiquement, quelle est la part des demandes de filiation faites par les propriétaires de chiens de race ?
Déjà que la part de confirmation est très faible, alors, on ne peut qu’imaginer à quel point le nombre de demandes de vérification de parenté effectuées par les propriétaires de chiens doit être ridiculement faible…

D’ailleurs, qu’est-ce qui motiverait un particulier, à investir (encore) de l’argent dans une demande de vérification de parenté ? Ben peut-être parce qu’il existe déjà un doute dans l’esprit du propriétaire du chien quant à ses origines véritables peut-être ?

C’est donc clairement du foutage de gueule… il n’y a pas d’autres façons de l’écrire autrement…. Rien ne changera dans les mauvaises pratiques, les magouilles et les arnaques au LOF.


I have a dream…

Conseil à l'oreille pour l'attribution du LOF

Que faudrait-il faire ?

La solution est très simple : La filiation obligatoire du chiot.
La Belgique, l’Allemagne, les Pays-Bas entre autres l’appliquent déjà… Pourquoi pas nous ?
Ce n’est pas compliqué et la SCC fait d’une pierre deux coups : l’identification génétique des parents (qui est déjà acté) ET l’identification génétique des chiots.
En effet, la vérification de parenté implique l’identification génétique des parents et celle de leurs chiots afin de pouvoir attester de leur filiation.

Conséquence directe : la fiabilité du LOF concernant les nouvelles inscriptions au titre de la descendance est automatiquement assurée !

La filiation du chiot pour toutes les races

Des races ne seraient pas capables de fournir l’identité génétique des parents du chiot quelles qu’en soient les raisons ? Très simple : pas de LOF pour eux. C’est simple, clair et net. Ils se contenteront d’un certificat de naissance. Celui qui existe déjà et valable pour tous ceux qui ne vont pas jusqu’à la confirmation.

En très peu de temps, la SCC pourra enfin garantir la fiabilité du livre des origines Français !

Si dorénavant, un chiot LOF a automatiquement sa filiation, il pourrait donc prétendre à avoir directement son pédigree définitif ? Après tout, il n’y a aucune raison pour qu’une saillie impliquant un Labrador (LOF, identifié ADN) qui a sailli une Labrador (LOF, identifiée ADN) produise autre chose que des petits Labrador, non ?

La confirmation réservée pour la reproduction

Gardons le principe de la confirmation, exclusivement pour la reproduction !
A condition, qu’un juge expert de la race en question (et non pas toutes races) s’en occupe… Les Clubs de Races devraient également être plus impliqués dans les décisions de confirmations. En effet, ce sont les mieux placés pour mettre en place des recommendations d’élevage des races qu’ils ont en gestion. En théorie, la génétique, les problèmes de morphotypes, l’équilibre des sexes au sein de la population effective, la taille de la population effective, les reproducteurs populaires, les coefficients de parenté (COR, Kinship et Mean Kinship) sont normalement des sujets parfaitement maîtrisés par les Clubs de Race (ou pas…).
Ils ne devraient pas non plus être obligés de payer 150 euros en caution à la SCC pour faire appel d’une décision de confirmation…

Est-ce faisable ?

Je connais à l’avance, ce que certains éleveurs vont me rétorquer : la filiation du chiot est impossible à mettre en place étant donné qu’en grande majorité, les chiots rejoignent leurs familles à l’âge de 8 semaines… Les papiers de filiation ne peuvent pas arriver avant leur départ chez leur famille… Il n’y aurait donc aucun moyen au moment de la vente, d’attester l’origine du chiot vendu.

Vous voulez une solution ? Très simple : gardez les chiots jusqu’à 12 semaines.
Chez Khalibisnya Maginwulf, les chiots restent à l’élevage jusqu’à 12 semaines. Ils partent dans leurs familles avec leur Certificat de Naissance, leur identification génétique et leur filiation. Selon les cas, il y a même le temps de recevoir les éventuels dépistages génétiques ! Bien sûr, tout ce qui concerne les parents sont également transmis. (Plus de détails dans la rubrique FAQ de mon site).
Garder ses chiots 12 semaines, c’est aussi contribuer à une meilleure socialisation et sociabilisation. Ca coûte plus cher à l’éleveur, certes, mais le résultat en vaut la peine.


Conclusion

conclusion

Le LOF n’est pas et ne sera toujours pas fiable. Pourtant, une solution très simple existe : la filiation obligatoire des chiots déclarés. Cette simple mesure entrainerait une totale fiabilité des nouvelles inscriptions au LOF. Elle permettrait également de mettre en valeur la production des éleveurs responsables.

Pourquoi la SCC ne met pas les moyens nécessaires pour garantir l’origine des chiens inscrits au LOF alors qu’une solution très simple et très efficace existe ?
Pourquoi la SCC ne va pas au bout de sa démarche ?
A qui profite le crime ?
Qui, la SCC protège t-elle par ces demi-mesures ?

Les éleveurs malhonnêtes et les marchands de malheurs dans la cynophilie ont encore de beaux jours devant eux…


A lire également

Laisser un commentaire